Chroniques d'un sérievore Never seem to get enough…

1fév/110

Misfits, yet another superheroes show ?

Ouais ouais, encore un billet sur une série britannique mais que voulez-vous, sur des thèmes assez classiques voir complètement déjà visités, nos voisins d'outre-Manche arrivent à nous concocter des perles que les nord-américains ont plus de mal à faire (en France, n'en parlons même pas). Voici donc Misfits une série traitant de super-héros... en fait non, les pouvoirs et cie ne sont ici que des prétextes, qu'une forme. Le fond est tout autre. Cette série de la chaine E4 parle avant tout d'adolescents, de leurs problèmes et difficultés sociales. Mais attention c'est anglais donc c'est sale, ça tâche, ça prend pas ou peu de pincettes et ça renvoie le politiquement correct au fond du placard de l'Oncle Sam.

Souvenez-vous Heroes... Une première saison savoureuse, une ambiance sympa et un gros potentiel d'intrigue pour peu que les scénaristes ne tombent pas dans le gros nawak primaire. Raté, they did it. Le public américain ne s'est pas laissé tromper et les audiences en constante baisse (source Wikipédia) ont obligé NBC à annuler la série. Heroes était complètement centré sur les pouvoirs de ses protagonistes et le grossier scénario autour servait de glu pour donner de la cohérence au tout.

Maintenant oubliez cette série et essayez d'imaginer l'inverse. Une vraie intrigue, certes simple mais avec des persos fouillés, drôles et charismatiques (pour certains). Installez-les avec une vraie toile de fond sociale et confrontez-les, tout en débutant simplement l'histoire avec un fait : leur condamnation, pour des raisons variées, à des travaux d'intérêt général. Et seulement là, faites intervenir des super-pouvoirs, agitez un peu et observez avec malice et ironie comment ils évoluent :D .

Ils sont 5, aux caractères bien différents. Je m'attarderai juste sur les personnages de Kelly et Nathan. La première, parce que son look atypique et son accent anglais à couper au couteau (provenant du nord de l'Angleterre) en font un personnage attachant et vraiment imposant. Les rires involontaires déclenchés par son phrasé rajoute du charme à cette actrice d'un peu plus de 20 ans (attendez de la voir prononcer "ever" ou "about" et vous verrez :lol: ). Nathan, lui, c'est un peu (beaucoup ?) la mascotte de la série. Excentrique, vulgaire, irrespectueux (mais pas envers tout) et autant obsédé par le sexe qu'un ado de 18 ans, ce qu'il est à quelques années près. L'acteur Robert Sheehan campe un jeune désabusé, qui se sent abandonné par tous, en premier lieu par sa famille. Des paumés, tous différents mais finalement qui ont les mêmes difficultés et les mêmes aspirations. Sans s'en rendre compte, ces 5 là vont devenir inséparables.

Nos 5 apprentis délinquants

Impossible de ne pas parler de la bande son ! Déjà le générique d'intro, "Echoes" par The Rapture, vous plonge dans la future ambiance sonore de l'épisode. Dans le désordre, vous pourrez entendre LCD Soundsystem, The Velvet Underground, Beck, Klaxons, Aphex Twin, Joy Division, Justice, Underworld, The Prodigy, The Cure, Blur, Black Rebel Motorcycle Club, Death In Vegas, The Chemical Brothers, Massive Attack, Beastie Boys, Eels, The Ramones et je vais arrêter là, il y en a beaucoup trop. Bref une bande originale complètement démente, avec des morceaux toujours super bien choisis, collant avec doigté avec chaque scène.

Misfits c'est drôle, attachant, vraiment frais. J'adore ressentir ce genre de sensation après avoir vu une série, vous savez, quand on se dit "c'est vraiment bien et j'ai pas souvenir d'avoir vu quelque chose de similaire". Parce que la multiplication des séries entraine la multiplication des clones, plagiats et autres inspirations douteuses. Et là encore vive la France ! R.I.S, Cellule identité, L'hôpital... Nous sommes les champions du "Je copie mais en plus nul". Vous ne serez pas déçus par cette pépite britannique, pour peu que le trash ne vous dérange pas (sinon évitez l'épisode 2x07 vers la fin...).

Par ToYonos le Mardi 1 février 2011, 11:57 - Remplis sous: Heroes, Misfits Laisser un commentaire
Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant